Lecture : 4 minsComment former avec des effets durables en entreprise ?

IMG former avec effets durables

Pour avoir une formation efficace c’est-à-dire avec des effets durables, vous devez connaitre les techniques pour ancrer le savoir dans la mémoire des stagiaires et les inciter à les mettre en application.

Les entreprises délaissent souvent cette seconde phase capitale. Elle sert pourtant le but même de la formation. Je crois que cela est dû au fait qu’en France, l’évaluation de la formation se fait le jour même et non au regard des résultats qui devraient en découler. Comme si le but de la formation serait la formation elle-même 🙃.

Je le rappelle, nous formons pour que les collaborateurs acquièrent une compétence et son utilisation concrète. Ne vous laissez pas distraire des objectifs réels à cause des obligations légales et administratives.

Voici les 3 moments où vous pouvez intervenir pour améliorer l’effet de la formation.

Avant la formation :

L’ancrage du savoir nécessite un effort de la part de l’entreprise et elle ne peut pas espérer que le formateur fasse tout le nécessaire. La première raison à cela est que la motivation, l’envie, permet de mieux se concentrer dès le début. La concentration est comme une plante fragile. Difficile à faire germer, et qui se plie facilement, sans espoir de revenir.

Vous avez la nécessité de travailler l’envie avant même que la formation commence pour que les collaborateurs arrivent impatients, prêts et désireux d’apprendre.

Pour cette partie spécifique je vous invite à lire l’article « Comment donner envie de suivre une formation » à destination de ceux qui choisissent les formations au sein de l’entreprise.

Pendant la formation :

IMG Formation active

Votre curiosité vous pousse naturellement à découvrir mes recommandations de techniques pendant la formation. Notre guide pour des formations inoubliables creuse le sujet en profondeur, et j’en ai tiré ces 3 techniques qui sont parmi les plus urgentes à mettre en place si ce n’est pas déjà le cas.

C’est bien sûr le formateur qui les met en application, mais les entreprises qui forment le mieux travaillent avec les formateurs sur le programme et les moyens pédagogiques.

1. Du sens :

la formation doit parler des problèmes des stagiaires. Une formation sur mesure un impact sur le travail quotidien des formés incomparable avec une formation catalogue. Cela ne vous coute pas beaucoup plus cher.Si le stagiaire ne sait pas concrètement pourquoi on lui enseigne quelque chose, il l’oubliera, car son inconscient cataloguera cet enseignement comme inutile. Si vous évaluez les bénéfices obtenus grâce à la formation, vous découvrirez que cela est même très rentable.

La plateforme BigSchool.fr vous aidera à trouver des prestataires qui font du sur-mesure à prix juste.

2. Faire faire

  • le formateur ne fait pas que diffuser un savoir, il doit avoir des techniques pour le transmettre et accompagner le formé vers la maitrise. Pour cela, le stagiaire doit appliquer. On n’apprend pas à faire du vélo sans monter dessus. Écouter sans pratique est quasiment inutile pour l’acquisition d’une compétence.

3. La règle des 10 minutes

La monotonie est l’acide qui fait fondre la concentration. Selon les recherches, nous pouvons nous concentrer de 10 minutes (recherches du célèbre neuroscientifique John Medina) à 45 minutes. 20 minutes est un durée retrouvée régulièrement. Dans tous les cas, si le formateur lit des slides pendant des heures, la formation est un gâchis financier.

Pour ne pas avoir des stagiaires assoupis, le formateur doit préparer des variations de rythmes et des ruptures. Le participant doit rester dans l’inattendu.

Le formateur doit varier les rythmes. Préparez de nouveaux supports qui complètent le propos (papiers, slide, audio, vidéo, sans). Il animera des activités qui viennent régulièrement dynamiser la formation. Il alternera des phases d’exposés, des exercices individuels, un Serious Game, des mises en situation, des travaux de groupe, des travaux de réflexion. Le formateur pose des questions, les stagiaires en posent. Malgré toute la préparation, lorsqu’un débat est lancé le formateur lui permet aussi d’exister et enrichir la formation etc…

Tout cela doit apparaitre dans le scénario de la formation car les moyens pédagogiques sont la clef d’une formation réussie.

Pour aller plus loin et comprendre les mécanismes qui entrent en jeux, téléchargez le guide pour des formations inoubliables.

Après la formation

Pour consolider l’ancrage dans la durée, vous pourriez idéalement prévoir un accompagnement complémentaire. Vos budgets ne le permettent pas souvent, alors voici quelques techniques pour améliorer l’impact sans investir un euro.

Vous devez d’abord inciter les stagiaires à mettre en application en autonomie pour qu’il y ait un ancrage des nouveaux savoirs et savoir-faire.

L’enseignement doit passer de l’abstrait au concret. Ces techniques peuvent être effectuées par le formateur, mais je vous recommande qu’un manager ou un responsable des formations interviennent à la fin de la formation pour participer à cette étape d’engagement.

  • Leur faire imaginer les applications :
    Demandez-leur ce que la formation va changer dans leur travail et qu’elles sont les actions qui vont en découler et quand. Ils doivent s’imaginer mettre en application. « Que pourriez-vous faire ? » 
  • Obtenir des engagements concrets et datés :
    Après la phase des « nous pourrions… » vous devez obtenir qu’il exprime clairement la mise en application sur un cas concret. Et cela ne doit pas être dans quelques mois. « Quand allez-vous le faire ? » 
  • Groupe d’entraide :
    Si cela est possible, créer des groupes d’entraide sur le sujet. Toujours en lien avec des situations réelles rencontrées sur le terrain. Les inciter à partager et à ne pas être seuls. Si vous avez un réseau social, utilisez-le, autrement un groupe sur une application comme WhatsApp fera l’affaire.
  • Les questions face à la réalité :
    Demander d’envoyer un bilan de la mise en application quelque temps après avec la possibilité de poser des questions. Éventuellement, organisez une demi-journée de formation un ou deux mois après ? N’oubliez pas que le formateur ne fait pas que diffuser un savoir, il doit le transmettre et accompagner le former vers la maitrise. 

Cela fait beaucoup, alors pour la prochaine formation que vous organisez, ajoutez 3 de ces astuce. Je vous recommande de prioriser celles concernant l’envie et la règle des 10 minutes.


Image Newsletter formation

Si vous trouvez l’article intéressant, faites-en profiter votre réseau :

Votre avis nous intéresse. Qu'en pensez-vous ?