Lecture : 7 minsLes meilleures stratégies pour obtenir l’engagement des employés.

Le monde du travail a changé, et seul le chômage semble rester stable (en France). Avant tout, la relation qui lie l’employé à l’entreprise n’a plus rien à voir avec celle d’autrefois. L’engagement des employés disparait. Les employés sont moins facilement loyaux, ils fournissent un service en fonction d’un salaire, et l’affect semble moins guider leurs actions.

Aujourd’hui les responsables RH doivent consacrer plus de temps au recrutement pour faire venir les meilleurs mais aussi aux stratégies pour réussir à motiver et retenir ces nouveaux collaborateurs.

Lorsqu’un collaborateur a la sensation de fournir un service en échange d’un travail, attend la fin de sa journée avec impatience tout autant que le weekend, n’a pas envie de s’impliquer plus, alors, que le problème vienne de lui ou pas, la solution doit venir de l’entreprise car il ne peut en être autrement.

Nous ne motivons pas avec l’argent. Une mauvaise gestion de son salaire ne peut faire que démotiver. Le salaire apporte l’obéissance mais pas l’engagement de vos collaborateurs.

Plus vos employés sont engagés, plus ils deviennent productifs, et vous obtenez quelque chose que l’argent ne peut tout simplement pas acheter – un milieu de travail heureux !

Faire participer des collaborateurs à l’aventure de votre entreprise est une chose que toutes les entreprises réussissent, mais connaissez-vous les stratégies pour qu’ils soient motivés, et s’impliquent vraiment ?

Vous pouvez lire des centaines des centaines d’articles sur « l’engagement des employés »

IMG Recherche engagement des employés sur google

Voici donc les conseils les plus pertinents en matière d’engagement des employés.

Un point commun à toutes les théories de la motivation.

Selon vous, quels sont les trois éléments clés d’un engagement efficace des employés ?

Vous avez eu un indice en introduction : l’argent n’en fait pas partie. Bien qu’indispensable une rémunération juste ne fait pas la différence, elle est un prérequis.

Vous êtes vous déjà intéressé aux théories de la motivation comme celle de William Kahn,  surnommé « the father of employee engagement » ? Ou grâce à des livres références comme Drive – la vérité sur ce qui nous motive de Daniel H. Pink , que vous pouvez retrouver dans son Ted Talk Puzzle of motivation, ou bien avec Tribes de Seth Godin,

Grâce à ces recherches, nous pouvons constaté que peu importe l’époque, la culture ou le métier, un élément clé revient toujours comme la source de l’engagement.

En effet, tout ce qui est important pour l’engagement a un lien avec le sentiment d’appartenance.

Le lien entre l’appartenance et l’engagement.

Prenons par exemple les recherches de William Kahn ont abouti à ces trois facteurs de motivation :

  • Sentir que leur travail a été significatif et qu’il a fait une différence.
  • Se sentir valorisé et respecté
  • Se sentir en sécurité

En d’autres termes, plus un employé se sent membre d’une communauté, plus il s’engage dans ce qu’il fait.

C’est exactement ce qu’on retrouve dans Tribes de Seth Godin qui lui s’intéresse à l’engagement des clients. De surcroît, c’est aussi l’élément clé dans Drive – la vérité sur ce qui nous motive qui conclut que l’on est engagé lorsqu’on agit pour quelque chose qui nous dépasse, la vision d’un groupe.

Cessons les rustines de la motivation.

Les changements survenus sur le marché du travail rendent encore plus cruciale l’adoption des stratégies efficaces d’engagement des employés, pourtant on constate souvent du bricolage. Par conséquent, les employés ne se sentent pas pris au sérieux.

Cela me rappelle le jour où j’ai découvert au sein d’un grand groupe du CAC 40, qu’effectivement des entreprises installent vraiment des babyfoots pour les employés. Lorsque je me suis renseigné auprès du premier employé qui passait par là pour savoir si il était souvent utilisé il m’a répondu « bien sûr, on joue assez souvent, mais bon… c’est pas ça qui va résoudre les problèmes. »

La technique de la rustine n’apporte rien.

Par conséquent, en prenant en compte les conclusions des chercheurs sur la motivation et la situation actuelle du travail, nous devons désormais penser de manière holistique.

L’humain et son ressenti

Puisque nous passons la majorité de notre temps au travail et que ce n’est pas seulement une question d’argent, nous devons permettre aux collaborateurs de se sentir à l’aise au sein du groupe. Comment se sentent-ils entourés de leurs collègues ? Et plus subtil mais tout aussi important, comment se sentent-ils par rapport à la valeur qu’ils apportent à la communauté ?

Ce qu’il ressentent est la source du problème et de la solution.

Quelles sont les meilleures stratégies pour engager vos employés ?

Nous avons examiné le fond, intéressons-nous maintenant les stratégies dont nous avons besoin pour améliorer l’engagement des employés.

1. La stratégie d’engagement des employés vient d’eux-mêmes

Comme avec un client auquel on n’impose pas un produit, on répond à ses attentes, alors si vous ne savez pas ce que pensent vos collaborateurs, rien ne sert de réfléchir à des solutions.

L’utilisation de sondages et de questionnaires est cruciale pour évaluer les sentiments et les opinions de vos employés.

Le piège du sondage

Attention, si vous avez déjà répondu à des enquêtes vous savez comme moi qu’elles ne sont pas souvent bien pensées. Notamment la formulation qui est faite de telle sorte qu’elle produira le résultat attendu.

En effet, un sondage ne doit pas servir à confirmer ce que l’on croit mais doit permettre aux employés de faire des commentaires sur les vrais enjeux.

C’est pourquoi partez du principe que vous ne savez pas, et que vous voulez apprendre d’eux. En outre, ceci est la réalité, croire n’est pas savoir.

Une fois que vous avez les résultats :

  1. Organisez une réunion d’équipe informelle, peut-être avec déjeuner inclus et passez en revue les conclusions.
  2. Concentrez-vous sur les problèmes communs
  3. Puis demandez à votre équipe comment un problème peut être amélioré.
  4. Vous pouvez ensuite soumettre des propositions auxquelles vous avez réfléchi en amont. Ne le faites pas avant cela influencerait leurs propositions.

Plus vous demanderez l’opinion à vos collaborateurs, plus ils se sentiront responsabilisés, et respectés et c’est le début pour qu’ils soient plus engagés.

2. Montrez que vous écoutez vos collaborateurs

Lorsque vous êtes conscient d’un problème, vous devez vous atteler à le résoudre. Et plus important encore, afin que cela ne soit pas vain, faites-le de manière visible.

Etant donné que vous avez discuté avec eux, si vous ne faites rien, ça sera la douche froide.

Imaginez que quelqu’un vous demande « ça va ? », vous répondez non et pourtant cette personne continue comme si de rien n’était, que ressentiriez-vous ?

Ne pas être écouté est pire que ne pas être entendu. En revanche, si le collaborateur sait qu’il est écouté et que cela contribue à l’amélioration de l’entreprise alors il se sentira être un rouage de la communauté.

Plusieurs façons de le faire, faite un suivi mensuel par email, ou bien vous pouvez utiliser un tableau d’affichage mis dans l’open-space des collaborateurs en question par exemple. Peu importe la forme, montrez ce que vous avez fait en réponse à ce que vos employés vous ont dit.

3. Rendre le progrès viral.

Recevoir des éloges est un plaisir pour beaucoup de personnes, mais ces éloges pourraient aussi être bénéfiques pour l’entreprise.

Assurez-vous que vos employés ont l’occasion de partager et de montrer leur meilleur travail. Incitez à communiquer sur les pratiques mises en place.

L’apprentissage entre pairs est très efficace et motivant. Partager les bonnes pratiques et les idées entre les équipes favorise énormément l’engagement. En bonus vous renforcerez les liens entre vos employés. Vous commencez à créer l’effet boule de neige, le sentiment d’appartenance se développe.

4. Ne grattez pas que la surface pour vous donner bonne conscience.

L’entretien annuel, ou l’enquête annuelle donne l’impression d’une formalité. Et soyons honnête cela ne permet pas d’évaluer la situation de votre entreprise. 2 raisons pour lesquelles c’est improductif, premièrement on ne gratte que la surface et passons à la suite. Tous les humains ont besoin de temps pour se confier. Deuxièmement, à la vitesse où tout va, faire un contrôle une fois dans l’année n’est pas sérieux.

Pour résoudre cela, une solution est d’offrir des canaux de communication par lesquels chaque employé peut soulever des questions et apporter des feedbacks. Par exemple, songez à utiliser des forums de discussion où vos équipes peuvent faire part de leurs problèmes et obtenir les commentaires de leurs pairs et de leurs managers sans crainte.

5. Permettre à l’employé engagé de réaliser ce qu’il aimerait faire pour vous

Selon Tony Robbins, l’humain a 2 besoins d’esprit, et c’est de là que vient l’épanouissement :

  1. Grandir : Si une relation n’évolue pas, si un business ne progresse pas, si vous ne grandissez pas,  l’argent que vous avez n’a pas d’importance, ni combien de gens vous aiment, on se sent juste misérable. On retrouve ce besoin de légitimité à son paroxysme avec le syndrome de l’imposteur. La raison pour laquelle nous voulons grandir, car nous voulons apporter de la valeur à ceux que nous aimons.
  2. Contribuer au-delà de nous-mêmes.

Autrement dit, une fois ce sentiment d’appartenance créé, on veut participer et donner le meilleur de nous-mêmes.

Afin de permettre cela, l’entreprise doit proposer un plan de développement de compétence efficace et adapté ainsi que favoriser les formations entre collègues. Par ailleurs, pensez à le mettre régulièrement à jour et le faire évoluer grâce à l’implication de vos équipes.

En effet l’apprentissage en groupe facilite énormément l’engagement.

Ainsi le développement des compétences fera briller votre stratégie d’engagement.

Conclusion

Avant tout, gardez à l’esprit que les stratégies efficaces d’engagement des employés exigent que vous réfléchissiez globalement.

Rappelez-vous que votre entreprise est une communauté et vos collaborateurs doivent se sentir respectés par elle puis en devenir un rouage.

Enfin, pour que votre communauté d’employés s’épanouisse, toutes les personnes doivent sentir faire partie du groupe, avoir confiance en lui, et voir que sa participation fait changer les choses.

Si vous connaissez d’autres stratégies, faites en part à toute la communauté grâce à vos commentaires.

Image Newsletter formation

Si vous trouvez l’article intéressant, vous pouvez nous remercier en le partageant :

Votre avis nous intéresse. Qu'en pensez-vous ?